Skip to content

Coup d’état du 18 brumaire préparé par Sieyès, Talleyrand, Fouché, Ducos et Bonaparte (le 9 novembre 1799)

8 noviembre, 2017

La Convention est devenue le Directoire entre 1795 et 1799, puis le Consulat, de 1799 à 1804, deux dénominations qui ne changent rien à l’anarchie permanente dans laquelle vit la France. Il s’agit de la même république, des mêmes hommes sous un autre nom. L’anarchie débouche sur le coup d’Etat des 18 et 19 Brumaire (9 et 10 novembre 1799) qui feront, in fine, Bonaparte Consul.

L’Eglise est forcée, en échange de la liberté de culte, à abandonner les biens du clergé devenus nationaux, à accepter la démission de tous les évêques. Le Concordat est suivi d’Articles organiques qui le contredisent, et s’ingèrent dans la discipline ecclésiastique et le dogme. Bonaparte reconnaît et organise les cultes protestant et Israelite.

Bonaparte au Conseil des Cinq-Cents, à Saint Cloud. 10 novembre 1799 par François Bouchot

Anuncios
No comments yet

Sus comentarios son bienvenidos

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

w

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: